Requalification du port de Tanger – lot 4

Tanger, Maroc

TRP logements
Requalification du port de Tanger
Tanger, Maroc
2012
16.754m2
maître d’ouvrage : SAPT, Société d’Aménagement pour la Reconversion de la Zone Portuaire de Tanger ville
architectes : * avec Cabinet Youssef Melehi Architecte, Diwane architectes
Le lot 4 prend place au niveau de la place de l’ancienne gare ferroviaire. La programmation pensée à l’échelle du master plan prévoit la construction d’un bâtiment mixte regroupant des commerces, des parkings et des logements.
Ce bâtiment compact et unitaire regroupera 84 logements posés sur un socle composé de commerces en périphérie et des parkings en son centre.
Le déplacement du port de pêche est l’occasion de retrouver le contact entre la ville et l’eau du port, mais aussi de créer ici l’ambiance d’un « port habité ». Cet îlot installé sur le terre-plein de l’ancien «Complexe Magasin 15» propose à l’ouest une adresse «urbaine» en vis à vis de la médina et ouvre ses trois autres façades sur le port et les nouveaux aménagements
urbains. A l’image d’un souk animé ou des anciennes halles du port de pèche, la programmation envisagée en rez de- chaussée va rendre ce lieu vivant et ouvert sur les espaces publics et les quais par une programmation «active» à dominante commerciale. Les étages hébergent un ensemble résidentiel apaisé organisé autour d’un coeur d’ilot semi-privatif.
La proposition s’organise autour d’un rez-de-chaussée formé d’un linéaire commercial qui entoure un parking podium de
deux niveaux. En étage, les typologies résidentielles en R+2 + émergences en occupation partielle du dernier niveau experiment une échelle «domestique», entre maison de ville et petit collectif. L’implantation des bâtiments est rationnelle, majoritairement à l’alignement du lot. Les volumes bâtis bénéficient de vues privilégiées (port, médina, bassin d’honneur). L’ensoleillement des étages est satisfaisant. Les vis-à-vis des étages de logements sont satisfaisants. La volumétrie générale entretient une familiarité avec les volumes et hauteurs historiques de la Médina. Cette perception est renforcée par les saillies des balcons et loggias qui rythment et les façades. L’implantation respecte les orientations générales du masterplan. Les continuités visuelles sont maintenues, notamment celle offerte lorsque l’on descend la rue du Portugal. L’accessibilité le long des quais et bassins est respectée.
L’aménagement général prévoit la création de “jardins communs” en coeur de lots. Situés en coeur d’opération, leur localisation s’inscrit sur une emprise sur dalle, qui sera fortement végétalisé et planté d’arbres, au-dessus des parkings mutualisés.
Les parties communes des coeurs d’ilots est imaginées comme des espaces collectifs partagés pouvant être appropriée par les habitants.
Les logements auront accès à un jardin planté et agrémenté de places et piscines au niveau R+1.
Le traitement commun de la strate moyenne emploiera des matériaux de teinte blanche ou claire pour les corps de bâtiments (R+3).
Une attention particulière est donnée au traitement des façades afin d’exploiter au maximum les prédispositions du site en terme d’ensoleillement, climat, orientations et de vues. La notion de cadre est mixée avec un élément architectural local : le moucharabieh.
Le projet dans sa compacité et sa morphologie propose un dispositif efficace offrant une grande variété dans le mode d’habiter au sein de ce site: entre la ville historique, sa médina et la mer.