CPUI enseignement
Nouveau siège social École d’Ingénierie-Hub d’Innovation

Padova, Italie
2020

images: ©Atelier(s) Alfonso Femia

Le nouveau centre universitaire devient une zone verte s’intégrant dans le nouvel ensemble de salons d’exposition.
Le rez-de-chaussée est la somme de deux éléments, la zone verte et celle pavée qui s’entrelient, coexistent et dessinent la façade du bâtiment.
Le vert, en partant des extrémités de la parcelle, enveloppe le bâtiment, y entre et monte jusqu’au toit, créant un espace public technologique vert, un nouvel espace de rencontre et de dialogue.
Restructuration de la Monnaie Italienne en Musée

Rome, Italie
2019-en cours

programme : Restructuration de la Monnaie Italienne en Musée, création d’un centre culturel multifonctionnel

SHOB : 11 300 m2 + 1 sous-sol
SHOB par usage prévu
librairie : 231,6 m²
cafétéria : 252,3 m²
restaurant : 195,0 m²
École des arts et métiers : 2023,6 m²
bibliothèque : 299,2 m²
Centre de service : 1449,0 m²
Ateliers artisanaux : 875,0 m²
Musée et espaces d’expositions temporaires :
4323,2 m²
Palais des congrès : 807,2 m²
chambres d’hôtes : 837,4 m²

maître d’ouvrage : Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato Italiano spa
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
co-concepteur architectural : Principioattivo Architecture Group S.R.L.
BET economie / sécurité dans la phase de conception : For Engineering Architecture
BET structure : Redesco Progetti Srl
BET fluides et environnement: Tekser srl
projet d’installation : dUCKS Scenò + Ott Art Srl
archéologue : Dott.ssa Anna Bondini
expert en gestion économique du patrimoine culturel : Dott.ssa Beatrice Ravelli
expert en Processus Participatif et Communication : Dott.ssa Chiara Mortaroli
expert en restauration : Arch. Alberto Torsello
expert en innovation technologique : Dott. Massimo Temporali
expert conservateur consultant : Dott.ssa Vera Canevazzi
identité visuelle : Tonidigrigio Srl
multimedia : Videoworks

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
Le bâtiment de la Première Monnaie Italienne situé Via Principe Umberto à Rome est l’un des éléments clé pour le développement du quartier dont le coeur se trouve sur la Place Vittorio Emanuele et qui s’étend jusqu’au sud de la gare Termini.
Le premier objectif du projet est la restructuration et la rénovation du bâtiment existant, dont les caractéristiques originelles datant de la première moitié du XXème siècle devront être mises en valeur et ce, en cohérence avec la reconfiguration des espaces intérieurs qui accueilleront le nouveau programme demandé par l’appel à projets.

Le regard posé sur l’existant se base sur la volonté de trouver des éléments identitaires qui caractérisaient la volumétrie, symétrique et posée, du bâtiment et l’atmosphère « industrielle » des pièces, représentée par la présence de larges machines à frapper la monnaie et par les gaines visibles que le projet conservera et mettra en valeur.
Ainsi, il est prévu la démolition des éléments superfétatoires qui ont envahi les plafonds et dissimulé la structure cathédrale du bâtiment au fil des années. Cette destruction permettra la reconstruction du dernier étage du corps central et la création d’une avancée sur Via Principe Amedeo et ce, dans le respect des limites imposées par le PLU et des contraintes de la parcelle, classée site historique.
Le nouveau volume se caractérise par une architecture à la relation ordonnée et « délicate » avec celle existante.

D’un point de vue programmatique, le projet met en valeur la structure stéréométrique du bâtiment : sa base accueille le musée et les espaces ouverts au public comme la cafétéria, la boutique du musée et le centre de congrès. Au premier étage, se trouvent la bibliothèque et le centre de services. L’Ecole d’Arts (Scuola della Medaglia) se situe dans la cour centrale du bâtiment et donne sur Via Principe Umberto. Enfin, le volume central abrite des chambres d’hôtes et un restaurant.
La création d’un nouvel escalier permet d’optimiser les flux internes, séparant les fonctions de chaque pièce. Il s’intégre harmonieusement avec l’existant.

Ainsi, notre projet vise à intégrer le passé du bâtiment, à chercher et redécouvrir les caractéristiques originels de la Monnaie tout en gardant en tête l’avenir et sa capacité à revitaliser le lieu, grâce au nouveau programme et à ses espaces riches d’histoire et de valeurs.

CLM5 logements
Living in the blue
Milan, Italie
2017-2020

Présélectionné dans la catégorie «Housing» du The Plan Award (2020)

programme: Construction de deux bâtiments comprenant 104 logements en accession, à destination des sociétaires des coopératives Dorica et Ecopolis Casa ; 46 logements à loyer maîtrisé ; 5 espaces commerciaux et 2 logements en co-living de 26 lits pour habitat provisoire.
surface : 12 404 m2
logements en accession (104) : 8 360 m2
logements locatifs sociaux (46) : 3 344 m2
commerces (5) : 700 m2
espaces extérieurs : 5 000 m2

maître d’ouvrage : Cooperativa Dorica représenté par Consorzio Cooperative Lavoratori, Ecopolis Casa représenté par Delta Ecopolis
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
BET structures : FOR Engineering Architecture
BET fluides et environnement : FOR Engineering Architecture
coordonnation sécurité : Atelier(s) Alfonso Femia, FOR Engineering Architecture

photographie : ©S. Anzini

Le projet se situe dans la zone Lambrate, actuellement en pleine transformation et requalification.
Le projet « Living in the blue » est caractérisé par de grands espaces verts et ouverts.
A l’est et faisant face au quartier Rubattino, se trouvent des locaux commerciaux ; au centre de la zone du projet, l’axe s’ouvre au contraire sur un grand espace vert (environ 5 000 m2) ; à l’ouest, une « tête » avec une petite place dédiée aux commerces redéfinit le carrefour entre Via dei Canzi, Tanzi et San Faustino.
Deux routes s’entremêlent dans ce système, également caractérisé par la présence d’arbres et d’espaces verts faits de passages, de chemins et de petites cours.
Les bâtiments centraux seront construits sur pilotis afin de faciliter les flux pédestres et cyclables et de garantir un sentiment d’ouverture complète en rez-de-chaussée et une perception visuelle large.
Des espaces plus petits sont connectés à ce système, définis par des cours entre les bâtiments de logements.
MGU tertiaire
The Corner
Milan, Italie
2014-2019

The Plan Award, premier prix dans la catégorie « Rénovation-Future » (2019)

programme : Réaménagement de l’immeuble situé au coin de Viale della Liberazione et Viale Melchiorre Gioia à Milan.
surface : 17 500 m2
étage type : 1 700 m2
parkings: 4 400 m2

maître d’ouvrage : Generali Real Estate S.p.A. Società di gestione del risparmio, Fondo Mascagni
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
BET structures et fluides : FOR Engineering Architecture
coordination sécurité : Atelier(s) Alfonso Femia, FOR Engineering Architecture
MO : CGG – Gilardi Costruzioni
labels et certifications : Classe A, LEED Gold

photos : ©S.Anzini
Le projet « The Corner » comprend le réaménagement du bâtiment propriété du Groupe Generali, une structure des années 1970 située au coin de Viale della Liberazione et Viale Melchiorre Gioia à Milan.
Le bâtiment existant est présenté comme un corps articulé et complexe auquel donner une nouvelle vie, une nouvelle identité.

Le programme du projet a été divisé de la manière suivante :
1. elévation partielle de deux étages du bâtiment existant;
2. reconstruction des façades du bâtiment existant;
3. réaménagement du rez-de-chaussée y compris les arcades et l’abri Rue Melchiorre Gioia ;
4. création de nouvelles terrasses à la fois sur le toit de l’immeuble et sur la toile recouvrant la cour intérieure;
5. requalification des installations de l’immeuble, basées sur des sources d’énergie renouvelable, un système de haute performance et de réduction de consummation d’énergie;
6. certifications environnementales : Classe A et LEED Silver;
7. adaptation des règles de sécurité anti-sismiques et protection sécurité actuellement en vigueur.

MGB design   tertiaire
The Light Gate iGuzzini
Milan, Italie
2018-2019

programme : Réalisation nouveau showroom iGuzzini et bureaux
surface : 1000 m2

maître d’ouvrage : iGuzzini

photos: ©S. Anzini

Le projet consiste en la réalisation du nouveau showroom iGuzzini situé Via Brera, 5 à Milan. L’entrée par Via Brera donne accès à un large hall où les éléments de mobilier ont été spécifiquement dessinés. A partir du hall, on peut accéder aux salles de réunions et aux espaces de bureaux. Le nouvel escalier en bois verni permet l’accès à un étage à l’altitude +1,20 où se trouvent des bureaux. Au sous-sol est installé un large espace lounge équipé pour des événements et des conférences pouvant accueillir 90 personnes et directement relié au bar. A travers cet élément de connexion, chacun peut rejoindre l’installation Light Experience, où se trouvent les expérimentations de lumière.
RPV tertiaire
Immeuble de bureaux à Rome
Rome, Italie
2018

programme : Restructuration de l’immeuble de bureaux, situé Via Veneto 89, à Rome
surface totale : 20 776 m2
surface utile : 11 426 m2
bureaux : 6 385 m2

maîtrise d’ouvrage : Prelios SGR
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
BET structure : Milan Ingegneria
BET fluides : Openprogetti Ingegneria
BET HQE ; Ieed-breeam : Energo Group

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia
Le projet de restructuration de l’immeuble situé Via Veneto 89 à Rome s’insère dans un contexte historique de grande valeur et concerne un bâtiment iconique du début des années 1990. Ce dernier se caractérise par « son architecture extérieure, reflet de son style moderne en harmonie avec l’environnement alentour, imposant grandeur et sévérité des lignes et des volumes ». Le projet a l’intention de mettre en valeur l’oeuvre de l’architecte Broggi.

Au fil du temps, l’architecture de Broggi a du faire face à des changements, non seulement au niveau des façades extérieures mais aussi dans les espaces liés aux cours intérieures. En terme de volumétrie, toute la cour centrale est libérée des volumes présents au rez-de-chaussée, en mezzanine et au premier étage, faisant ré-apparaître les exèdres jusqu’alors cachées dans le volume du bâti.

La cour retrouve sa gloire passée et devient ainsi un élément essentiel pour la qualité intérieure des bureaux. La cour Est (la petite) est également libérée de ses deux ascenseurs, déplacés dans des espaces plus fonctionnels, offrant la possibilité de redéfinir le volume originel du bâtiment et, dans le cas présent, de garantir une meilleure qualité des espaces intérieurs de bureaux.