Malta Metropolis Plaza
Triq Testaferrata, Malte
2016
surface utile :
retail 15.500 mq, résidences 26.000 mq, bureaux 10.000 mq, service 2.400 mq
maître d’ouvrage : HB Group
images: ©Atelier(s) Alfonso Femia
La tour diamant devient une tour de lumière et d’ombre où, sur la façade sud, le soleil crée des constrates continus.

La base monolithique du bâtiment devient le support de la stratification verticale, faite de formes variables. Ces dernières interagissent avec la couleur de la pierre locale, dans une alternance entre matériaux innovants tels que le béton biodynamique et d’autres plus traditionnels.

Les trois bâtiments racontent une histoire et créent un espace afin que chaque passant puisse percevoir son rôle urbain, public et territorial.
MUC tertiaire
Gioia 20
Milan, Italie
2017
surface totale : 32 000 m2
maître d’ouvrage : Coima SGR spa
images : ©Atelier(s) Alfonso Femia
Les tours Gioia 20 se situent dans un nouveau quartier de Milan. Le projet doit à la fois répondre à différents thèmes, interagir avec la ville et la revaloriser.

Nous avons choisi de mettre en valeur chacun des thèmes fondateurs du projet : le programme, la fonctionnalité, la qualité environnementale, les relations urbaines et leurs contraintes et bien sûr l’architecture.
Le bâtiment conquiert sa dimension verticale maximale, se caractérisant de plusieurs manières selon ses différentes perspectives et par conséquent dans ses relations avec le contexte. Extrêmement vertical à l’ouest, son volume est stratifié à l’est et érigé entre une ligne verticale et une autre, diagonale au sud.
La surface devient peu à peu une ligne qui se termine en pointe et se raréfie vers le ciel, ne faisant qu’un avec ce dernier.
Les différents étages se succèdent le long de la verticale et de la diagonale en un ensemble d’espaces collectifs définis (salles de réunion, lieux de convivialité, etc.). Les niveaux se caractérisent par des doubles ou triples hauteurs à la verticale ou sous forme de boîtes en verre reposant sur la ligne de pente où la surface est traitée en céramique et ce, dans la continuité de la tradition et de l’héritage de Giò Ponti.
Il s’agit ainsi de percevoir la tour à la frontière entre intérieur et extérieur, dans une condition unique de relation visuelle entre la ville et son paysage.