Nouveaux parcs urbains et territoriaux

Ospitaletto, Italie

Nouveaux parcs urbains et territoriaux
Ospitaletto (BS), Italie
2017
surface: 35 ha (parc)
maître d’ouvrage: Ville de Ospitaletto
Les gouttes urbaines et les feuilles territoriales construisent un futur de dialogue entre territoire et ville.

« Nous devons commencer à repenser la ville avec son territoire et son territoire en tant qu’instrument fondateur et invariant de la ville.
Les territoires, les infrastructures, les villes, la nature et l’architecture doivent pouvoir dialoguer entre eux pour construire un dessin capable d’établir des contraintes et des règles capables de gérer et / ou induire le processus de métamorphose que le temps peut et doit créer pour la « croissance » des lieux, de nos villes.
La croissance en premier lieu signifie pour nous une évolution qualitative, de utilisation, de relation, afin de créer un système de lieux de destination qui permette aux villes de vivre en harmonie avec leur territoire et au territoire d’être toujours la ressource principale d’un ville.

Nous devons penser à Ospitaletto Futura à travers deux actions stratégiques : une réelle, pragmatique, qui doit être capable de faire face aux problèmes environnementaux et urbains ; l’autre pour trouver des opportunités de développement et de mise en œuvre de « centralités » urbaines et paysagères sur son territoire.
Nous pensons qu’un « fil vert », un système moléculaire continu, un système vital tel que l’eau et ses gouttes ponctuelles, peuvent créer des zones maintenant proches mais aussi « éloignées ». Un système de parcours cyclables et pour piétons permet de traverser la ville du nord au sud et d’est en ouest, jusqu’à son empiètement sur le territoire.
Gouttes qui se combinent avec feuilles, mottes, qui créent des chemins continus, entrelacés, et construisent des chambres, des clairières, des zones, où est possible trouver pauses, moments de rencontre, sports, loisirs, essences et traitements pour les cultures agricoles de sorte que le territoire enseigne et produit ses valeurs.
De cette façon, le système, en tant que réel et pragmatique, raconte un imaginaire appartenant à chacun d’entre nous pour une reconstitution visuelle, de la nature, de l’usage, de l’histoire et de la mémoire.
Le masterplan stratégique, basé sur ses invariants fondateurs, est capable de dialoguer avec la matière la plus difficile du projet : le temps.
Une vision capable de répondre au présent et au futur, pour une ville qui peut penser et construire sa métamorphose année après année, dans le temps, avec le temps. »

Alfonso Femia