Restructuration de la Monnaie Italienne en Musée

Rome, Italie
2019-en cours

programme : Restructuration de la Monnaie Italienne en Musée, création d’un centre culturel multifonctionnel

SHOB : 11 300 m2 + 1 sous-sol
SHOB par usage prévu
librairie : 231,6 m²
cafétéria : 252,3 m²
restaurant : 195,0 m²
École des arts et métiers : 2023,6 m²
bibliothèque : 299,2 m²
Centre de service : 1449,0 m²
Ateliers artisanaux : 875,0 m²
Musée et espaces d’expositions temporaires :
4323,2 m²
Palais des congrès : 807,2 m²
chambres d’hôtes : 837,4 m²

maître d’ouvrage : Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato Italiano spa
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
co-concepteur architectural : Principioattivo Architecture Group S.R.L.
BET economie / sécurité dans la phase de conception : For Engineering Architecture
BET structure : Redesco Progetti Srl
BET fluides et environnement: Tekser srl
projet d’installation : dUCKS Scenò + Ott Art Srl
archéologue : Dott.ssa Anna Bondini
expert en gestion économique du patrimoine culturel : Dott.ssa Beatrice Ravelli
expert en Processus Participatif et Communication : Dott.ssa Chiara Mortaroli
expert en restauration : Arch. Alberto Torsello
expert en innovation technologique : Dott. Massimo Temporali
expert conservateur consultant : Dott.ssa Vera Canevazzi
identité visuelle : Tonidigrigio Srl
multimedia : Videoworks

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
Le bâtiment de la Première Monnaie Italienne situé Via Principe Umberto à Rome est l’un des éléments clé pour le développement du quartier dont le coeur se trouve sur la Place Vittorio Emanuele et qui s’étend jusqu’au sud de la gare Termini.
Le premier objectif du projet est la restructuration et la rénovation du bâtiment existant, dont les caractéristiques originelles datant de la première moitié du XXème siècle devront être mises en valeur et ce, en cohérence avec la reconfiguration des espaces intérieurs qui accueilleront le nouveau programme demandé par l’appel à projets.

Le regard posé sur l’existant se base sur la volonté de trouver des éléments identitaires qui caractérisaient la volumétrie, symétrique et posée, du bâtiment et l’atmosphère « industrielle » des pièces, représentée par la présence de larges machines à frapper la monnaie et par les gaines visibles que le projet conservera et mettra en valeur.
Ainsi, il est prévu la démolition des éléments superfétatoires qui ont envahi les plafonds et dissimulé la structure cathédrale du bâtiment au fil des années. Cette destruction permettra la reconstruction du dernier étage du corps central et la création d’une avancée sur Via Principe Amedeo et ce, dans le respect des limites imposées par le PLU et des contraintes de la parcelle, classée site historique.
Le nouveau volume se caractérise par une architecture à la relation ordonnée et « délicate » avec celle existante.

D’un point de vue programmatique, le projet met en valeur la structure stéréométrique du bâtiment : sa base accueille le musée et les espaces ouverts au public comme la cafétéria, la boutique du musée et le centre de congrès. Au premier étage, se trouvent la bibliothèque et le centre de services. L’Ecole d’Arts (Scuola della Medaglia) se situe dans la cour centrale du bâtiment et donne sur Via Principe Umberto. Enfin, le volume central abrite des chambres d’hôtes et un restaurant.
La création d’un nouvel escalier permet d’optimiser les flux internes, séparant les fonctions de chaque pièce. Il s’intégre harmonieusement avec l’existant.

Ainsi, notre projet vise à intégrer le passé du bâtiment, à chercher et redécouvrir les caractéristiques originels de la Monnaie tout en gardant en tête l’avenir et sa capacité à revitaliser le lieu, grâce au nouveau programme et à ses espaces riches d’histoire et de valeurs.

Cité Scolaire Internationale de Marseille

Marseille, France
2018

programme : Construction de la Cité Scolaire Internationale de Marseille (69 classes – 2 190 élèves) comprenant un lycée de 30 classes (1050 élèves), un collège de 24 classes (720 élèves), une école élémentaire de 15 classes (420 élèves) avec un pôle restauration, un internat de 200 lits, 13 logements de fonction, un pôle culturel (avec CDI et salle polyvalente de 400 places) et sportif (une grande salle de 44 m x 24 m avec gradins et 4 salles de sport) 

surface totale: 27 153 m2 SDP
ilot 1C (école, pôle sportif, internat, logements de fonction, pôle restauration, maintenance, 1 niveau de parking souterrain) : 13 762 m2 SDP
ilot 1B (collège-lycée, pôle culturel, vie scolaire, pôle administratif commun, 1 niveau de parking souterrain) : 13 391 m2 SDP

maître d’ouvrage : Région SUD
représenté par : SPL AREA
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec ILR Architecture
paysagiste : Wagon Landscaping
Ingénierie structure – fluides – acoustique : TPF Ingénierie
HQE, environnement : Addenda
entreprise mandataire : Cardinal Edifice
entreprise CVC – engagement énergétique – maintenance – commissionnement : ENGIE Axima
entreprise électricité – engagement énergétique – maintenance – commissionnement : ENGIE Inéo
Economie – OPC : CEC

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
maquette : Stefano Rossi
Marseille est l’une des villes européennes dont la transformation est la plus importante, une ville qui poursuit son développement du sud au nord avec l’idée de reconquérir son territoire.
Le projet de la Cité Internationale se situe dans une jointure entre le Marseille historique et une partie de la ville en développement où différentes caractéristiques urbaines, sociales et humaines cohabitent pour la première fois : la trame urbaine, la verticalité des tours, le front de mer et le port.
Tout se transforme : les modes de vie, les moyens de se retrouver ; c’est le lieu idéal pour la création d’un lieu de formation et du futur comme la Cité Internationale.
Marseille est une ville internationale. Marseille est une ville méditerranéenne.
Penser et imaginer une Cité Internationale, c’est penser et imaginer l’histoire de Marseille, une ville qui a été pendant des siècles un lieu de destination, de flux, de migrations, d’échanges commerciaux et sociaux.
Le projet de la Cité Internationale rencontre la dimension internationale de la ville, sa représentation et son appartenance.
Le projet a cette dimension.
Il est méditerranéen dans sa manière de vivre sa lumière, sa matière.
Il est international dans son hybridation, sa stratification, sa façon de construire un paysage dans le paysage afin que la diversité des moments du projet puisse devenir un lieu réel.
C’est la caractéristique des lieux hybrides typiquement internationaux.
C’est la dimension que Marseille possède déjà et possèdera encore plus grâce au projet de la Cité Internationale.