CPSC enseignement
Nouvelle école primaire et collège à Prato

Prato, Italie
2020

programme : Construction de l’école primaire et du collège avec gymnase Pier Cironi
surface :
> collège « Pier Cironi » : 3 600 m2
> école primaire « N. Mandela » : 1 650 m2
> gymnase : 650 m2

maître d’ouvrage : Comune di Prato
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
BET structures et fluides : Sertec Engineering Consulting s.r.l

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
La restructuration du bâtiment existant, à la fois en termes de temps et d’usages, est guidée par la volonté de créer un sentiment d’appartenance au sein de la communauté scolaire. La localisation du nouvel ensemble scolaire est déterminée par le besoin de conserver l’ancien bâtiment en activité pendant la construction de l’ensemble neuf. Le nouvel ensemble est en fait situé dans la partie est du site, soit l’emprise du lot non utilisée par le bâti existant.
Ce choix, associé au fait d’imaginer le site divisé en deux espaces – l’un entièrement dédié au Parc, l’autre au bâti – permet la construction de l’ensemble scolaire en une seule phase.
Seules certaines activités collectives seront réalisées lors d’une seconde phase : le gymnase, le hall d’entrée du collège et le bâtiment accueillant la cantine et la bibliothèque de l’école primaire.

La localisation du nouvel ensemble scolaire crée naturellement un espace « filtre » entre l’Avenue de la République et l’école.
Ce filtre définit un ensemble protégé mais perméable et naturel et un lieu pédagogique, adapté à l’usage des élèves, des enseignants, des familles. Il anticipe la présence de l’école au coeur d’un vrai paysage naturel qui deviendra lui-même un outil d’éducation.
L’ensemble scolaire s’ouvre, il devient généreux et ce, non seulement avec les élèves et le personnel éducatif mais également avec les familles des enfants car il a vocation à être vécu à différents moments de la journée, en dehors des seuls horaires de cours.
Les bâtiments s’insèrent dans ce scénario, créant un horizon de formes et de volumes qui joue avec les vides des cours intérieures.

Les deux cours, aux volumétries différentes, sont partiellement entourées par les fonctions collectives de l’ensemble : la cantine, la bibliothèque de l’école primaire et le gymnase dont l’usage est à la fois pédagogique et public. Ces fonctions agissent presque comme des éléments autonome : intégrés devant les cours, ils ont vocation à entrelacer la dimension intime de l’école avec celle collective de la ville.

Dans ces espaces, l’on apprend à grandir en tant qu’individu mais aussi en tant qu’entité d’une communauté.

©Fondazione per l’architettura
Novembre 2020

L’éducation n’est pas une opinion personnelle. Les débats sur ce sujet doivent s’appuyer sur des chiffres et des études profondes menées sur le long terme.

Scuola Social Impact est le projet développé par Alfonso Femia en collaboration avec Ivo Allegro (Iniziativa Finanza e Innovazione), la Fondation pour l’Architecture et l’Ordre des Architectes de Turin.

PDE vidéos

©Modulo
18 Novembre 2020

Alfonso Femia parle du projet de la Dallara Academy aux côtés de Gianpaolo Dallara et Angelica Dallara lors du wébinaire organisé par Modulo.

Giulio De Franceschi (Business Development Manager de Mitsubishi Electric), Luigi Massa et Cesare Brizzi (Département Ingénierie de Casalgrande Padana), et Marco Predari (Président Universal Selecta) parlent des technologies développées dans la réalisation du projet.

CPUI enseignement
Nouveau siège social École d’Ingénierie-Hub d’Innovation

Padova, Italie
2020

images: ©Atelier(s) Alfonso Femia

Le nouveau centre universitaire devient une zone verte s’intégrant dans le nouvel ensemble de salons d’exposition.
Le rez-de-chaussée est la somme de deux éléments, la zone verte et celle pavée qui s’entrelient, coexistent et dessinent la façade du bâtiment.
Le vert, en partant des extrémités de la parcelle, enveloppe le bâtiment, y entre et monte jusqu’au toit, créant un espace public technologique vert, un nouvel espace de rencontre et de dialogue.
Construction de la Maison d’action publique et internationale (MAPI), Université d’Annecy

Annecy, France
2020-en cours

programme : Construction de la Maison d’Action Publique et Internationale à l’Université d’Annecy.
– tranche ferme : salles d’enseignement, locaux de vie étudiante, laboratoires, cafétéria, studios numériques, bureaux administration, locaux de recherche, accueil, espaces logistiques et maintenance, parking deux-roues
– tranche optionnelle : espace événements, amphithéâtre
Surface total :
– tranche ferme : 2 785 m2 SU / 3 621 m2 SDO
– tranche optionelle : 589 m2 SU / 766 m2 SDO

maître d’ouvrage : Département Haute Savoie
DGA Infrastructures et Supports Techniques – Pôle Bâtiments et Moyens
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
architecte associé local : Ruurd De Jong, De Jong Architectes
BET structures : Quadriplus Groupe
labels et certifications : Nivel E3 – C1

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama

Imaginer un bâtiment paysage.
Imaginer une séquence d’espaces faits de perceptions et capables d’appartenir au lieu, à son territoire.
Imaginer un bâtiment parcours, réel lieu de rencontres et de formations.
Imaginer un dispositif qui dialogue avec la lumière, qui mesure le temps et qui puisse accompagner les différents moments de la vie.
Un lieu autour d’une cour ouverte qui construit une façade transparente, en relation avec la vie du campus.
Un parcours central qui met en scène la vie étudiante à travers sa cour.
Un lieu qui s’ouvre vers l’espace vert et le paysage.
Une topographie qui propose une multiplicité d’opportunités d’espaces sans en figer les usages.
Des espaces de travail informels qui animent la distribution et colonisent la cour.
Une terrasse belvédère qui nous donne la possibilité de partager le paysage.

L’éducation doit être un projet de responsabilités et de visions.
Nous devons être responsables pour construire un lieu solide et efficace dans le temps.
Nous devons être visionnaires tout en sachant que l’architecture peut être une forme d’éducation, parmi les plus importantes qui existent.

Université d’Avignon, Restauration et création de la Villa Créative
Avignon, France
2018-en cours

programme : auditorium, living lab, coworking, formation continue, pôle formation et recherche audio visuelle, jardin numérique (4000 m²)
surface total : 7 540 m2

maître d’ouvrage : Rectorat Académie Aix-Marseille
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
projet bâtiment historique : Detry-Levy & Associés
paysagiste : Après la Pluie
BET structure, fluides et environnement : Quadriplus Groupe

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia
La génèse du projet de la Villa Créative s’inscit dans une volonté de pérenniser durablement les “Ateliers de la Pensée” ayant germés lors du Festival d’Avignon. Abordants des sujets tels que l’éveil de la conscience, la conception du monde de demain au travers du prisme de l’art, ces moments de partage ouverts à tous cultivent un sens critique tourné vers le dialogue, la rencontre, l’émergence d’une identité créative propre à la ville d’Avignon. La Villa Créative créée des ponts, des liens, des interactions entre les disciplines tant artistiques que scientifiques. Lieu central de la pensée, du débat et des échanges intellectuels et scientifiques du Festival d’Avingon, la Villa Créative sort de son cadre estival pour cultiver cette singularité tout au long de l’année, et offrir à la ville d’Avignon un lieu où transcrire les axes identitaires de la culture et du numérique qui lui sont propres.
Cité Scolaire Internationale de Marseille

Marseille, France
2018

programme : Construction de la Cité Scolaire Internationale de Marseille (69 classes – 2 190 élèves) comprenant un lycée de 30 classes (1050 élèves), un collège de 24 classes (720 élèves), une école élémentaire de 15 classes (420 élèves) avec un pôle restauration, un internat de 200 lits, 13 logements de fonction, un pôle culturel (avec CDI et salle polyvalente de 400 places) et sportif (une grande salle de 44 m x 24 m avec gradins et 4 salles de sport) 

surface totale: 27 153 m2 SDP
ilot 1C (école, pôle sportif, internat, logements de fonction, pôle restauration, maintenance, 1 niveau de parking souterrain) : 13 762 m2 SDP
ilot 1B (collège-lycée, pôle culturel, vie scolaire, pôle administratif commun, 1 niveau de parking souterrain) : 13 391 m2 SDP

maître d’ouvrage : Région SUD
représenté par : SPL AREA
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec ILR Architecture
paysagiste : Wagon Landscaping
Ingénierie structure – fluides – acoustique : TPF Ingénierie
HQE, environnement : Addenda
entreprise mandataire : Cardinal Edifice
entreprise CVC – engagement énergétique – maintenance – commissionnement : ENGIE Axima
entreprise électricité – engagement énergétique – maintenance – commissionnement : ENGIE Inéo
Economie – OPC : CEC

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
maquette : Stefano Rossi
Marseille est l’une des villes européennes dont la transformation est la plus importante, une ville qui poursuit son développement du sud au nord avec l’idée de reconquérir son territoire.
Le projet de la Cité Internationale se situe dans une jointure entre le Marseille historique et une partie de la ville en développement où différentes caractéristiques urbaines, sociales et humaines cohabitent pour la première fois : la trame urbaine, la verticalité des tours, le front de mer et le port.
Tout se transforme : les modes de vie, les moyens de se retrouver ; c’est le lieu idéal pour la création d’un lieu de formation et du futur comme la Cité Internationale.
Marseille est une ville internationale. Marseille est une ville méditerranéenne.
Penser et imaginer une Cité Internationale, c’est penser et imaginer l’histoire de Marseille, une ville qui a été pendant des siècles un lieu de destination, de flux, de migrations, d’échanges commerciaux et sociaux.
Le projet de la Cité Internationale rencontre la dimension internationale de la ville, sa représentation et son appartenance.
Le projet a cette dimension.
Il est méditerranéen dans sa manière de vivre sa lumière, sa matière.
Il est international dans son hybridation, sa stratification, sa façon de construire un paysage dans le paysage afin que la diversité des moments du projet puisse devenir un lieu réel.
C’est la caractéristique des lieux hybrides typiquement internationaux.
C’est la dimension que Marseille possède déjà et possèdera encore plus grâce au projet de la Cité Internationale.

Creativity center MC2
Marseille, France
2018 – en cours

programme : Restructuration d’une aile de l’actuelle Ecole Centrale de Marseille en un creativity center comportant: un fablab, une cafeteria, un auditorium, un learning center, un learning lab et des bureaux
surface totale : 3 454 m2

maître d’ouvrage: Rectorat Aix-Marseille
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec
BET structures et fluides : ITE Partenaires
BET HQE : Oasiis
BET acoustique : Peutz
BET Scenographie – Audiovisuel : Ducks Sceno
BET Amiante : LMPR

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Diorama
Comprendre les lignes, les courbes qui dessinent la volonté, le désir du maître d’ouvrage à réaliser un nouveau projet novateur est essentiel à la compréhension du programme. Concevoir un projet, c’est commencer une aventure, une histoire avec un maître d’ouvrage, c’est avancer ensemble au fil des échanges, des réflexions, des débats.
Créer un lieu qui n’existe pas, ressusciter un lieu qui ne vit plus, faire peau neuve sans muer, tels sont les maximes qui guident ce projet de réhabilitation qui doit créer sans construire.
Le programme du MC2 place la volonté de créer un lieu pour ses usagers en pré-requis. En amont de l’élaboration du programme, les étudiants, les enseignants-chercheurs, et le personnel ont été sondés afin de cerner leurs attentes. Le désir, les souhaits des usagers, de ceux qui vivent et font vivre le lieu est primordial à nos yeux.
L’architecture doit être un vecteur de poésie, d’enthousiasme, d’émoi; elle ne peut laisser indifférent, elle doit provoquer les sens, aiguiser les sensations.
Le MC2 doit répondre à un besoin de rencontres et de convergence des publics extérieurs et propres au campus, dans une ambiance de détente et de convivialité favorable aux échanges, à l’émulation.
CTSF enseignement
Restructuration et réaménagement du collège « E. Fermi » à Turin

Turin, Italie
2017

programme : Restructuration et réaménagement du collège « E. Fermi » à Turin
surface totale : 4 475 sqm + 1 948 sqm espaces extérieurs

maître d’ouvrage : Fondazione Agnelli, Compagnia San Paolo en collaboration avec Fondazione per l’Architettura, Turin
projet d’architecture et de paysage : Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia
Le projet pour le collège Enrico Fermi repose sur un ensemble de points fondamentaux décrits par les actions suivantes :
– garantir des services et des équipements permettant la mise en place d’une pédagogie efficace ;
– fournir des espaces ouverts équipés à la performance permanente, même extérieurs, où organiser des activités pédagogiques ;
– assurer un ensemble architectural homogène, soit plus qu’une simple addition d’éléments spatiaux, à tous les éléves et pour toutes les activités ;
– offrir un bâtiment à l’organisation affirmée, s’agissant du bâti mais aussi des espaces extérieurs.

Campus universitaire et centre de formation
Savone, Italie
1997-2007

Médaille d’Or de l’Architecture Italienne (2003)
Prix de la Meilleure œuvre « Cuneo-Savone » (2002)

programme : réhabilitation de l’ancienne caserne Bligny : 6 bâtiments pour l’enseignement, bibliothèque-médiathèque, centre de formation supérieure, 2 laboratoires, 1 immeuble de logements, auditorium (350 sièges)
surface total : 8850m2

maître d’ouvrage : Università di Genova
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec Chaix & Morel Associés, Paola Arbocò, Pierluigi Feltri, Antonio Lagorio, Maurizio Vallino
BET structures : Fabrizio Feltri
entrprise : A.T.I.

photos : ©E.Caviola

La reconversion de la vielle caserne Bligny en un campus universitaire a pour but de transformer un complexe, jusqu’ici complètement fermé à l’extérieur, en un ensemble de bâtiments ouverts sur le quartier, en créant une continuité entre les espaces intérieurs et extérieurs. Un pari sur la valeur du paysage de la localité, en rapport avec sa nouvelle fonction. Les bâtiments aveugles et opaques deviennent des lieux d’activité et d’échange.
Crèche et école maternelle Cinquina Bufalotta

Rome, Italie
2007

programme : projet de développement de quatre sites regroupant services et équipements publics en périphérie de Rome. Site Cinquina Bufalotta : groupe scolaire, école maternelle et crèche, espaces verts et jardin public
surface : 2 500 m2

maître d’ouvrage : Comune di Roma
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec doppiomisto
BET structures : IQuadro Ingegneria
BET fluides : Hilson & Moran Italia spa
SSI et OPC : Studio Russo
prévention incendie : Studio Zaccarelli
entreprise : Parsitalia spa

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & doppiomisto
maquette en ceramique : Danilo Trogu
photos : ©E. Caviola
Le site du projet se situe à la périphérie nord-est de Rome, entre les ramifications de la ville et le tout proche parc Marcigliana. Le contexte, une zone de transition entre la ville et les basses collines, présente quelques constructions sans réelle relation les unes avec les autres.
Notre projet architectural opte pour des formes organiques, qui rappellent la nature ou l’expérience ludique. Les bâtiments sont des corps qui surgissent du sol avec des formes insolites et ludiques définissant la zone d’intervention.

Le projet d’espaces verts et ouverts s’inscrit dans cette logique, utilisant certaines caractéristiques du paysage agricole du parc de Marcigliana : une empreinte ponctuelle et design (pas forcément géométrique mais avec un trait artificiel évident) ne dédaignant pas les solutions efficaces et capable de stimuler l’imagination des enfants.

Le projet vise à construire un habitat familier, accueillant et ludique.

À l’échelle urbaine, le programme fonctionnel identifie le noyau résidentiel (la maison), le noyau didactique (la classe) et le système environnemental – constitué des espaces verts équipés situés directement à côté des écoles et de la promenade urbaine – comme pôles principaux.

Une fois ces polarités établies, développant des lieux accueillants et rassurants qui peuvent être interprétés comme des espaces utérins et placentaires, le fil qui les relie prend forme et se matérialise : un système de parcours préférentiels protège les enfants et leurs compagnons des rues fréquentées.

Alors que la crèche est un corps fragmenté, l’école maternelle est davantage un organisme clos. C’est la logique esherienne des contraires, un thème qui sous-tend également le plan d’ensemble où la conception des espaces verts inverse et propose de nouveau le traitement des aspects négatifs des bâtiments scolaires.

Le jeu est l’ironie rassurante qui permet de reconnaître facilement les choses et de se familiariser avec elles.
Les formes et les gestes archétypaux font partie de l’imaginaire partagé des jeux, comme un flux de références à travers les âges et les étapes de l’être.
Collège, lycée et centre civique

Campodarsego (PD), Italie
2005

programme : nouvelle collège, lycée et centre civique
surface utile : 5 000 m2

maîtrise d’ouvrage : Comune di Campodarsego
Alfonso Femia / Atelier(s) Alfonso Femia avec Rudy Ricciotti, Ori&Arienti
BET structures : Ms Ingegneria-Stefano Migliaro
BET fluides : Marco Taccini
prévention incendie : Studio Tecnico Zaccarelli

images : ©Atelier(s) Alfonso Femia & Rudy Ricciotti
Le projet prévoit les interventions suivantes:
1. extension du collège par la construction d’un nouveau bâtiment de forme allongée
2. implantation d’un lycée technique professionnel de 5 classes dans le bloc sud existant
3. création d’un immeuble regroupant des espaces d’enseignement séparés pour le collège et le lycée ainsi qu’un bloc commun pour l’administration (bureaux du président, secrétariat et enseignants) et différents services (salle polyvalente, bibliothèque, cantine)
4. réhabilitation du bâtiment nord en centre civique comprenant la bibliothèque communale de 350 m2 et une cafétéria;
5. requalification des espaces verts, qui auront la fonction de liens entre les différents éléments du campus, le parking et les terrains de sports